profile
leblogdeshacka
413
Likes
articles : 6101
visites since opening : 7527869
    tags :
    5
    Likes
    Who likes this ?
    opthomas, playstation2008, armando, coldy, nduvel
    posted the 08/05/2022 at 10:03 PM by leblogdeshacka
    comments (33)
    marcelpatulacci posted the 08/05/2022 at 10:11 PM
    Après Schwarzenegger et Glover, ENFIN le retour du human-Badass qui va tenir tête au Predator. Tous les derniers ressemblais aux films Halloween/Friday 13th...le 3 (2010) était pas trop mal.
    whiteweedow25 posted the 08/05/2022 at 10:58 PM
    Une bonne surprise sauf pour les français qui parle québecois, entre ça et the boys c'est trop dur de trouver des acteurs français ou quoi !
    guyllan posted the 08/05/2022 at 11:07 PM
    Globalement de bons retours 10 Cloverfield Lane du même réalisateur était sympa également.
    hayatevibritania posted the 08/05/2022 at 11:13 PM
    J'ai aimé ce film malgré pas mal de facilité scénaristique et un combat de fin vite expédié et au dénouement limite insultant. Ça fait plaisir en tout cas de revoir un film de qualité dans cette saga
    guyllan posted the 08/05/2022 at 11:47 PM
    whiteweedow25 En fait, l'accent québécois serait plus proche de l'accent français datant de cette époque que l'accent français d'aujourd'hui qui aurait été impacté par la Révolution française.
    Mais les casteurs de ce film ont peut-être pris les premiers acteurs francophones qu'ils avaient sous la main sans se poser de questions.
    opthomas posted the 08/06/2022 at 12:16 AM
    whiteweedow25 guyllan Moi ça ma pas choquer puis historiquement un trappeur français c'était pas réputer pour avoir un bon français pour l'époque. Puis ça peut surtout faire une origine story sur le pourquoi le Québecois à cette accent, ça vient d'un patois qui c'est exagéré avec le temps et la distance avec la métropole.

    Puis de toute façon on est dans la film avec une créature extraterrestre on peut bien imaginer que la langue française soit différent dans cette univers fictif que le notre.

    Bref aucun problème pour ma part.

    hayatevibritania Le combat de fin est pourtant bien amené juste une petit grosseur mais bon faut bien un moment un peu WTF pour le fun du film
    marcelpatulacci posted the 08/06/2022 at 12:27 AM
    L'une ou la meilleur scène avec Predator tous confondu (JV/Films/bouquin): https://www.youtube.com/watch?v=nwlyl7laG50
    playstation2008 posted the 08/06/2022 at 06:02 AM
    opthomas Sur tout ce que tu dis, je suis d'accord. Ca fait cohérent dans un sens. Mais dans ce cas, pourquoi ils parlent anglais la plupart du temps les comanches

    Je fais mon chieur hein

    Sinon le film est quand même bien sympatoche. Dommage d'une non sortie en salle
    ghouledheleter posted the 08/06/2022 at 06:49 AM
    Hate davoir le temps de le regarder celui la
    hanackil posted the 08/06/2022 at 07:19 AM
    Un bon moment passer sur ce film .
    vohmp posted the 08/06/2022 at 07:23 AM
    simpa bon film comme quoi revenir au source plus survival c'était une bonne idée, pour une fois qu'il y a une meuf badas et non casse couille en mode je me la pète.
    newtechnix posted the 08/06/2022 at 07:57 AM
    Oui déjà disponible en téléchargement
    matarise posted the 08/06/2022 at 08:20 AM
    j'ai regarder le film il est sympa a voir juste une fois scénario classique pour une fois je préfèrerais voir un film ou on vois le predator chasser sur une planète avec des bête de fantaisie.
    shido posted the 08/06/2022 at 09:22 AM
    Pocahontas vs predator
    opthomas posted the 08/06/2022 at 09:26 AM
    playstation2008 là je te renvoie à un trope c'est pour l'audience du film. En gros il parle anglais mais faut comprendre qu'en fait il parle commanche.

    https://tvtropes.org/pmwiki/pmwiki.php/Main/SwitchToEnglish
    legato posted the 08/06/2022 at 09:45 AM
    Un bon divertissement sans plus ..le premier Predator reste toujours d'actualité et inégalée .
    armando posted the 08/06/2022 at 09:53 AM
    Putain il a fallut attendre 32 ans pour voir un bon film sur Predator.

    J'ai tout adoré dans ce film, depuis la photographie qui est offre des paysages superbe, pas trop de temps mort (enfin pour ma part) pas mal de clin d'oeil a la franchise, seul ost ma laissé sur ma faim.
    newtechnix posted the 08/06/2022 at 11:05 AM
    Oui un bon film, petite ironie avec le générique de fin où tout est résumé en quelques arts d'un eminute.

    Ils ont eu l'intelligence de ne pas le nommer Predator, le style du film vise The revenant mais avec beaucoup moins de moyen.
    On applaudiras l'absence de fond vert et l'utilisation maligne de la nature.
    La vraie faute de goût c'est de ne pas utiliser le score de predator en version commanche. Le même défaut des séries Obi et Bobba.

    Après le film bénéficie de passer après le tellement médiocre the Predator.

    On voit qu'ils ont repris des éléments des films (personnage d'origine commanche dans le premier, pistolet du second qui a contribué à placer une sorte d'attribut mystique, le trois avec les chiens, les appâts du premier et du trois,etc).

    Quelques scènes gratuites par contre qui ne colle avec le Predator mais surtout un point important qui n'a pas été respecté, la chasse du Predator se déroule dans des périodes de fortes chaleurs alors qu'on qu'içi on est plutôt en automne enfin c'est pas clair car il neige même sur la fin.

    Un bon film plutôt humble dans l'ambition qui a réussi a trouvé le respect, bravo.
    superpanda posted the 08/06/2022 at 12:21 PM
    Beaucoup aimé. Et les plans au clair de lune sont merveilleux
    coldy posted the 08/06/2022 at 12:34 PM
    Si vous avez aimé 10 Cloverfield Lane est une petite pépite huit-clos (c’est pas un grand film, mais j’avais été surpris par l’angle et la qualité du scénario pour un film du genre)
    kabuki posted the 08/06/2022 at 12:43 PM
    Tres bon Predator
    julienjulien posted the 08/06/2022 at 01:03 PM
    Vraiment pas mal. L'énorme clin d'œil à Predator 2.
    tsubasa23 posted the 08/06/2022 at 04:02 PM
    Le meilleur après le 1 sans contestation, le predator est vraiment pas mal gore et sans pitié, ses armes sont stylées surtout le bouclier. Le paysage est magnifique et l héroïne est vraiment top vraiment une grosse surprise
    ioop posted the 08/06/2022 at 06:20 PM
    je vais regarder ça demain soir
    marchand2sable posted the 08/06/2022 at 09:59 PM
    Naru se sent aussi forte qu'un homme et va pouvoir le prouver quand un grand danger, le Predator, menace la tribu

    Les féministes aux scénario
    guyllan posted the 08/06/2022 at 11:11 PM
    Pour être un peu critique, le gros point noir du film c'est son scénario trop classique, tout est prévisible. En fait, si vous avez regardé sa bande-annonce ou lu son synopsis, il n'y a aucun vrai rebondissement vous avez vu le film.
    Qu'on aime ou pas leur scénario, les 2 précédents films Predator avaient le mérite d'être un poil plus originaux de ce côté-là.

    Peut-être un autre défaut à signaler pour les fans du Predator de 1987 c'est l'ambiance moins pesante de Prey (il n'y a pas d'humour comme dans The Predator je vous rassure).
    Ici, pas de musiques ni d'effets sonores qui tentent de stresser le spectateur. L'ambiance est aussi moins angoissante car l'histoire se focalise uniquement sur l'héroïne accompagnée de son chien et, à l'exception de son frère, tous les personnages secondaires qui font face au Predator sont très peu développés, à tel point qu'ils ont quasiment tous une personnalité interchangeable. Autre détail : le film est gore, il y a pas mal de démembrements et d'exécutions mais c'est un gore moins cru que le film de 87, par exemple on ne voit pas d'être humains écorchés et le cadrage atténue parfois le niveau de violence même si les scènes restent bien filmées, mais en contrepartie ça permet de multiplier le nombre de kills à l'écran.

    Je dirais que c'est un film Predator sympathique... mais je suis assez bon public concernant cette licence, curieusement, j'ai même réussi à apprécier les 2 précédents films tant décriés et je ne saurais dire si j'ai préféré ce film-ci aux 2 précédents

    marchand2sable La prévisibilité de son scénario découle en grande partie de ça justement.
    guyllan posted the 08/07/2022 at 04:31 AM
    "Naru se sent aussi forte qu'un homme et va pouvoir le prouver quand un grand danger, le Predator, menace la tribu"

    Naru "se sent aussi forte qu'un homme"... en réalité, le film montre qu'elle est non seulement plus forte intellectuellement qu'un homme (rien de choquant jusque-là), mais elle est également plus forte physiquement qu'un homme, elle est même capable d'en affronter plusieurs en même temps.

    Pourquoi est-elle aussi forte ? Aucune idée. Certes son frère dont elle est proche va devenir Chef mais on n'a pas d'indication sur un entrainement qu'elle aurait suivi. On sait que c'est une pisteuse hors-pair qui n'a jamais chassé de gros gibier et que l'une de ses tâches au sein de la tribu c'est de cueillir des plantes et de ramasser des légumes. Elle s'exerce seule à lancer sa hache contre un arbre durant son temps libre, il faut croire que ça a suffi à la transformer en guerrière aguerrie. À moins de croire que les personnes plus perspicaces sont naturellement dotées de facultés supérieures aux autres pour le combat il n'y a rien vraiment qui justifie certaines prouesses de l'héroïne dans le scénario, il faut avoir recours à la suspension consentie de l'incrédulité.
    raioh posted the 08/07/2022 at 07:38 AM
    Guyllan : Tu abuses. Elle évolue durant tout le film contrairement à toutes les héroïnes moderne qu'on essaye de nous faire avaler où il n'y a aucun soin qui est apporté à la construction de cette force et où ces personnages ne font aucune erreur.

    Dès le début, on voit que c'est une excellente pisteuse, qu'elle a une très grande agilité (séquence de course) et qu'elle a du skill au combat CAR elle s'entraine (impliquant qu'elle s'est toujours entrainée du coup, on va pas te mettre un training montage en début de film pour te le prouver, si elle s'entraine à la hache, c'est qu'elle s'entraine de manière général) même si ça ne lui permet pas non plus d'attraper toutes ses proies (héroïne qui n'est donc pas parfaite dans tout se qu'elle entreprend).

    Elle entame un voyage où elle va apprendre de ses erreurs (le puma, le vent avec l'ours, scène des sables mouvant,...), elle va s'améliorer (nouvelle méthode de jet d'hache), mais c'est le fait qu'elle réussisse à survivre plusieurs fois de justesse à la rencontre avec le Prédator qui va la rendre réellement en plus forte et lui donner une chance à la fin, car elle a analysé sa façon de se battre, son équipement, etc. C'est son expérience qui fait qu'elle arrive à s'en sortir.

    Maintenant vis à vis des hommes, son frère est bien au dessus (il n'a pas le même talent de perception et s'est trop reposé sur elle au final) et est au dessus de la tribu en général. Quand elle se bat contre un des gars qui viennent la chercher, elle donne tout alors qu'il est juste là pour la ramener, mais elle fini quand même par perdre et se faire capturer. Le seul moment où elle est vraiment au dessus des hommes, c'est quand elle se bat contre les français dans le camp, mais à ce moment, elle a déjà bien évoluée.

    Maintenant ça reste un film et un film n'est que très rarement parfait dans sa crédibilité, il y aura toujours des choses à redire et il sera toujours possible de pinailler, mais concernant ce Predator, je trouve ça clairement abusé de lui reprocher ça avec tout le travail fait sur l'évolution de son héroïne.
    tenjin posted the 08/07/2022 at 01:00 PM
    Guyllan raioh
    Je pense que vous avez tous les deux raison en fait.
    J'ai aimé le film qui a été une bonne surprise après tous les sacrilèges qu'on s'est tapé pour cette license et celle d'Alien (deux de mes crétaures fantastiques cultes).
    J'ai apprécié l'héroine. Effectivement on la voit progresser pendant le film, elle fait quelques erreurs, apprend, trouve des solutions, devient plus forte, etc. Le Predator est respecté dans l'ensemble en étant à la fois fidèle à ce qu'on connait et en meme temps quelques particularités bienvenues. J'ai aimé la photo du film, les beaux plans des environnements et meme la facon de filmer en général était juste et posée (ca manque de folie mais au moins c'est maitrisé).
    Maintenant c'est sur que le scénario offre peu de rebondissement et suit une trace toute logique dont il ne s'écarte jamais, laissant peu ou pas de place à la surprise. L'héroine est effectivement bien badass pour une cueilleuse de légume, mais cela ne me dérangerait pas dans l'absolu si ce n'est le comportement des autres membres de la tribu à son égard. Le scénario essaye, comme d'hab à hollywood, de suivre le "hero's journey" sans forcément se poser les bonnes questions. Pour moi ca aurait été ok qu'elle soit reconnue comme une badass par les autres dès le début, car je ne trouve pas logique qu'une personne avec autant d'aptitudes et de talent soit rabaissée en permanence par des gens (tous des connards?) qui vivent ensemble depuis une vingtaine d'années dans une communauté d'une cinquantaine de personnes...! Elle s'est entrainée en douce sans jamais que ses aptitudes ne soient montrées aux autres? Ne serait-ce qu'à son frère, badass aussi (presque sauf quand ca compte vraiment), avec qui elle semble plutot proche? Je trouve ca curieux. On veut nous vendre une "laissée pour compte", "quelqu'un qui doit trouver sa confiance pour s'affirmer", et tous les autres écueils classiques mais c'était peut-être pas le bon choix.
    Ca aurait très bien marché que tout le monde connaissait très bien ces capacités, mais que par exemple c'était reconnu qu'elle manque la maturité nécessaire. Du coup ca aurait fonctionné avec le développement de son personnage dans le film sans faire fausse note.
    Dans les erreurs qu'elle commet j'ai trouvé que ca passait parce que la mise en scène était pas mal mais ce n'était pas de bonnes idées pour illustrer son manque d'expérience. Elle ne connait pas son environnement dans lequel elle a grandit? se laisser avoir par des sables mouvants, sans déconner... C'était mis au chausse-pieds pour préparer une scène plus tard mais c'est maladroit et peu cohérent. Comme le vent avec l'ours, je savais ca avant 8 ans en bon citadin, et là une commanche qui vit en communion avec la nature depuis plus de 20 ans et entourée de chausseurs ne sait meme pas ca (ou alors n'y fait pas attention en cas de danger)? C'est un peu dommage. On nous vend une femme surhumaine qui fait des erreurs de faiblards ou d'ignorants, je trouve ca maladroit.
    Le Predator était bien mais 2-3 trucs m'ont chiffonné quand meme. Je l'ai trouvé en dilettante à plusieurs reprises, le combat avec les frenchies par exemple. Il se fait toucher pleins de fois (pareil avec le loup, l'ours, etc), pas parce que le combat est serré, mais parce que monsieur Predator n'a pas l'air de faire d'effort. J'ai trouvé ca curieux. Car potentiellement dangereux pour lui et ca ne colle pas avec ce qu'on sait de ces guerriers... Tout ca pour nous montrer son arrogance? Ca colle pas trop avec le perso je trouve. Et aussi j'ai trouvé un peu navrant qu'à quelques reprises (rares, heureusement) on cède à la "coolitude" dans certains de ses mouvements. Par exemples reprendre un embout de sa lance dans chaque main et faire des moulinets, ou d'autres mouvements un peu "stylés" pendant les combats... ce sont des choses typiquement humaines et ca fait tache de voir une créature extraterrestre faire la meme chose. Ca casse le mystère de la créature inconnue et imprévisible et la rend plus "humaine" dans le mauvais sens du terme. Soit on réduit les mouvements en combat à l'essentiel (ce qui est la vraie science du combat dans l'absolu), soit on essaye des facons de se mouvoirs un peu "bizarre" pour illustrer la morphologie quand meme différente de ces créatures en augmentant l'impression de danger. C'est typiquement des décisions facilement évitables et qui gachent un peu la fête quand on y est sensible et quand on cherche une réelle immersion.
    Sinon le film ne pète pas plus haut que son fessier et du coup ne se casse pas la gueule à vouloir réinventer la roue, ce que j'ai apprécié. Ce n'est donc pas un foutage de gueule comme ont pu l'être d'autres films. Mais c'est aussi son point faible, tout est convenu et rien de neuf à se mettre sous la dent pour le lore des Yautja.
    En somme, un très bon fan film! Mais ca se voit que ce n'est pas un film de "créateur". Bon nouveau point de départ pour la franchise au final, en revenant à l'essentiel avec respect.
    guyllan posted the 08/08/2022 at 09:46 AM
    raioh Je ne tenais pas spécialement à rentrer dans les détails mais tant pis

    "(impliquant qu'elle s'est toujours entrainée du coup, on va pas te mettre un training montage en début de film pour te le prouver, si elle s'entraine à la hache, c'est qu'elle s'entraine de manière général)"

    On a bien compris qu'elle s'entraine durant son temps libre. La question c'est : Avec qui ? Une seule phrase dans le film aurait suffi à expliquer pourquoi elle est si forte en combat rapproché or on ne la voit que s'entrainer toute seule dans son coin... personne ne lui sert de sparring-partner ni son frère, ni un ami (d'ailleurs elle n'en a pas dans le film). On a judicieusement laissé cette question en suspens comme si l'héroïne s'était faite toute seule, sans l'aide de personne.

    "Elle entame un voyage où elle va apprendre de ses erreurs (le puma, le vent avec l'ours, scène des sables mouvant,...), elle va s'améliorer (nouvelle méthode de jet d'hache)"

    "le puma"

    Elle arrive a attraper le puma quasiment toute seule. L'idée du piège vient d'elle. Elle explique à 2 chasseurs expérimentés (son frère et un membre de la tribu qui l'accompagne) comment chasser le puma : en leur décrivant la psychologie du puma, en leur indiquant le lieu pour chasser le puma et la technique exacte à utiliser pour bien le chasser (se servir d'un appât puis grimper à un arbre et attendre). Le jeune chasseur indien qui l'accompagne elle et son frère se moque de la technique de chasse qu'elle propose mais le frère de l'héroïne accepte de suivre l'idée de sa sœur et accepte d’appâter le puma. Une fois dans l'arbre, le membre de la tribu qui les accompagne continue de se moquer de la capacité à chasser de l'héroïne parce que c'est une femme et pendant qu'il continue de se vanter que seuls les hommes peuvent tuer le puma, le puma vient le becter L'héroïne se retrouve seule en haut de l'arbre face au puma et elle transperce le flanc de l'animal avec sa lance. Elle perd l'équilibre et tombe de l'arbre uniquement parce qu'elle est distraite par le bruit provoqué par le Predator au loin dans la forêt. Son frère opportuniste vient ensuite se vanter auprès de la tribu d'avoir tué le puma alors qu'en réalité il s'est contenté de ramasser les miettes de l'héroïne qui a fait tout le boulot.

    "le vent avec l'ours"

    Je ne vois pas à quel moment du film l'histoire du vent avec l'ours est réutilisé par l'héroïne, ça a dû m'échapper.

    "scène des sables mouvant"

    Comme le hasard fait bien les choses, elle tombe dedans immédiatement après avoir confectionné la seule arme capable de la tirer de ce piège mortel : le tomahawk équipé d'une longue corde. Elle aurait pu apprendre davantage des sables mouvants si quelqu'un ou quelque chose l'avait sortie de là et qu'elle avait décidé par la suite d'attacher une corde à son tomahawk pour pouvoir se tirer toute seule d'une pareille situation dans le futur.
    Mais non, elle a eu l'idée d'accrocher une corde à son tomahawk pour pouvoir le récupérer plus rapidement en pensant que ce serait efficace contre le monstre qui rode qu'elle n'a pas encore vu. Pourquoi pense-t-elle que cette arme sera plus efficace contre lui que son arc et ses flèches ou sa lance ? Aucune idée. D'autant plus qu'après l'avoir confectionné, lorsqu'elle se retrouve nez à nez avec l'ours elle utilise son arc et ses flèches à la place de son tomahawk relié à une corde. En fait, le scénario justifie assez mal l'upgrade de cette arme. Même lorsque son arc lui pose problème face à l'ours elle ne cherche pas à utiliser le tomahawk. C'est curieux car après cette scène ça aurait été le moment idéal pour justifier qu'elle révise tout son arsenal, sauf qu'à partir de là tous les événements s'enchainent.
    En réalité, cette histoire de tomahawk attaché à une corde c'est juste un outil qui permettait de montrer une héroïne badass avec une scène de combat bien chorégraphiée. Mais c'est le genre d'arme customisée qui fonctionne dans les jeux vidéo et dans les films qui est loin d'être fonctionnelle dans la pratique.

    Donc elle réutilise les sables mouvants et son tomahawk relié à une corde contre le Predator à la fin du film. Malgré son petit gabarit, l'héroïne arrive à faire tomber dans les sables mouvants le Predator qu'elle vient d'affaiblir. Il se redresse, la boue lui arrive à la taille, il ne s'enfonce pas, il ne cherche même pas à se débattre et là, il utilise l'arme qui fonctionne exclusivement avec le casque que l'héroïne lui a volé... Le Predator aurait pu se servir de n'importe quelle autre arme présente dans son arsenal (comme des disques, des lames qui se rétractent...) mais ça aurait fait échouer les plans de l'héroïne et il fallait bien que son intelligence vienne à bout du monstre. Pour pinailler vraiment, on notera que tout était réglé au millimètre près dans cette scène, elle avait calculé la taille exacte du Predator et la profondeur des sables mouvants pour savoir où placer exactement le casque pour lui faire un headshot, ainsi que la distance où elle devait se trouver pour que la flèche du Predator fasse son demi-tour sans l'atteindre.

    En réalité, on peut difficilement juger le film en fermant les yeux sur le message qu'il cherche à faire passer et sur la manière dont il le fait passer. Le message du film est profondément féministe, comme le décrit son synopsis. Et le meilleur moyen de faire passer ce message c'est une fois de plus en ayant recours au personnage de la Mary-Sue.
    Comme une Mary-Sue l'héroïne est un personnage féminin idéalisé. Elle n'a aucun défaut si ce n'est celui d'être née femme dans une tribu aux traditions ancestrales patriarcales. C'est l'héroïne qui décèle la présence du Predator avant tout le monde et qui tente en vain de mettre en garde les hommes de sa tribu contre cette menace. Elle est naturellement douée. Sa mère le dit littéralement au début du film "elle est douée dans tant de choses" (dont la médecine, dont le pistage, dont la chasse, dont le combat...)
    L'héroïne donne une leçon de chasse à son frère dès les 1ères minutes du film. Son frère plus vieux qu'elle et chasseur expérimenté n'a pas anticipé où tomberait l'oiseau sur lequel il a tiré et, avec une pointe d'ironie féministe, ce moment d'étourderie se produit au moment où il fanfaronne sur le jour où son père lui a dit qu'il était prêt à passer l'épreuve de la chasse (un truc d'hommes) pendant que sa petite sœur partait cueillir des plantes avec sa mère (un truc de femmes). De la même manière qu'avec l'indien macho qui se fera attaquer par le puma, on se moque du machisme des hommes de la tribu en faisant en sorte qu'ils s'auto-ridiculisent face à l'héroïne. L'héroïne se fait réveiller à coup de pied tous les matins pour aller faire la récolte avec toutes les femmes de la tribu. Quand elle décide de partir toute seule chasser le Predator, il y a un plan assez bien filmé où on la voit traverser à contre-courant toutes les femmes de la tribu qui se dirigent vers la récolte. Le film s'achève sur les femmes de la tribu admiratives devant l'exploit de l'héroïne qui a surclassé tous les hommes de la tribu en tant que chasseuse, y compris son frère dont le destin était de devenir Chef. Le message du film est on ne peut plus clair !

    "mais c'est le fait qu'elle réussisse à survivre plusieurs fois de justesse à la rencontre avec le Prédator qui va la rendre réellement en plus forte et lui donner une chance à la fin, car elle a analysé sa façon de se battre, son équipement, etc. C'est son expérience qui fait qu'elle arrive à s'en sortir."

    Cette capacité à analyser le comportement des proies qu'elle chasse et l'environnement pour les piéger, ce n'est pas une compétence qu'elle développe tout au long du film, elle utilise avec le Predator une compétence déjà en sa possession. Au tout début du film, quand elle se moque de son frère qui n'a pas suffisamment réfléchi avant d'abattre l'oiseau, on met en lumière la capacité supérieure de l'héroïne à utiliser son cerveau par rapport aux chasseurs mâles de la tribu (elle possède une capacité d'analyse supérieure au futur chef de la tribu). L'héroïne est douée, ça nous sera rappelé à d'autres moments du film par son frère et par sa mère, en plus d'être directement illustré par ses actions.

    "Quand elle se bat contre un des gars qui viennent la chercher, elle donne tout alors qu'il est juste là pour la ramener, mais elle fini quand même par perdre et se faire capturer. Le seul moment où elle est vraiment au dessus des hommes, c'est quand elle se bat contre les français dans le camp, mais à ce moment, elle a déjà bien évoluée."

    En fait, je ne pense pas qu'il faille chercher trop de réalisme là-dedans. Elle se bat à 1 contre 3 et en abat 4 d'affilés... Il faut se rendre compte que tout se passe en quasi 24H à partir de sa 1ère rencontre avec le Predator. L'héroïne n'a ni le temps de se reposer, ni de manger, elle se fait assommer 2 fois, marche dans un piège à loup et c'est une blessure qui ne la fera même pas boiter par la suite...
    Idem, son frère est mis en cage, torturé, saigné, sert de proie attaché torse nu à un arbre dans le froid avec sa sœur (il neigera quelques heures après) mais il sera super frais et fera des pirouettes dans tous les sens quand il se battra contre le Predator.

    "Maintenant ça reste un film et un film n'est que très rarement parfait dans sa crédibilité, il y aura toujours des choses à redire et il sera toujours possible de pinailler, mais concernant ce Predator, je trouve ça clairement abusé de lui reprocher ça avec tout le travail fait sur l'évolution de son héroïne."

    Il y a toujours des trucs à redire sur un film, même sur ceux qu'on a globalement apprécié, c'est vrai. On n'a pas le même point de vue critique sur celui-ci, ce n'est pas bien grave. Il y a une évolution de Schwarzenegger dans le premier Predator, à la fin du film il comprend que les muscles et la testostérone sont inefficaces contre le Predator, il doit se mettre à utiliser son cerveau. Exit les gros calibres et la technologie, il utilise des armes plus primitives, il fabrique des pièges avec ce qu'il a sous la main, il se fond avec la nature, il se camoufle en recouvrant tout son corps de boue ce qui lui donne une apparence monstrueuse, c'était une proie il se transforme en prédateur.
    Il n'y a pas d'évolution comparable chez l'héroïne de Prey. Elle sait ce qu'elle vaut au début du film et elle le prouve à sa tribu à la fin. Elle a un don pour la chasse, elle sait déjà qu'il faut chasser une bête en analysant son comportement et l'environnement. Elle ne commet pas d'erreur dans le film qui la pousse à se remettre en question. Elle ne possède aucun mauvais trait de caractère qu'elle doit corriger durant le film. Elle est naturellement plus douée, plus maline que tout le monde (notamment les hommes de sa tribu) et elle réfléchit avant d'agir donc elle n'a pas besoin de changer son mode de fonctionnement au cours du film pour vaincre le Predator.
    Dans Prey, l'ambiance n'est pas aussi pesante que dans le film de Schwarzy où les protagonistes se sentent acculés. Dans Prey, le Predator ne passe pas tout le film à traquer l'héroïne et sa tribu, il vagabonde, il la croise 1 fois, puis la poursuit jusqu'à ce qu'elle se fasse capturer par les colons, puis il la recroise quand elle part récupérer son chien, et enfin il tombe dans son piège. On n'a pas du tout la même dynamique entre les 2 films car dans Prey, dès que l'héroïne a conscience de la présence du Predator au début du film elle se met à le traquer (les rôles ne s'inversent qu'un bref moment). En fait, le titre du film c'est "Prey" au lieu de "Predator" car le Predator a été effectivement transformé en proie dans cet épisode. Le Predator est le Kuhtaamia d'une héroïne surdouée, c'est la proie d'une jeune femme indienne qui a un message à faire passer aux hommes de sa tribu.
    newtechnix posted the 08/08/2022 at 11:21 AM
    guyllan "En fait, le titre du film c'est "Prey" au lieu de "Predator" car le Predator a été effectivement transformé en proie dans cet épisode."

    Dans le premier Predator et dans Predators aussi!
    Premier Predator:
    Duke et ses potes font un piège, Duke joue l'appât voyant que le Predator ne mordait pas.
    Predators: on demande au Médecin de jouer la proie

    Sauf que là dans Prey on en fait un effet un twist/climax...qui est en fait bien mais en grattant en fait c'est pas terrible car le film a cette ambiguité d'une chasseuse doué mais qui au final tombe dans plusieurs erreurs grossières (une pisteuse qui tombe dans un marais, l'arc qui foire, le vent avec l'ours,etc), ce final a un petit goût d'artificiel, c'est bien mais j'ai pas du tout envie d'applaudir.

    Concernant ses aptitudes, bon le scénario en fait une vraie combattante mais à un moment on comprends bien sa doublure lors des scènes de fight c'est un mec.
    guyllan posted the 08/08/2022 at 06:49 PM
    newtechnix "En fait, le titre du film c'est "Prey" au lieu de "Predator" car le Predator a été effectivement transformé en proie dans cet épisode."

    Je ne sais pas si je me suis bien fait comprendre. Ce que je veux dire par là, c'est que le vrai prédateur dans Prey c'est l'héroïne.
    Dans Predator sorti en 1987, Schwarzy évolue tout le temps en groupe, le Predator repère son groupe, le traque, et élimine ses membres les uns après les autres.
    Dans Prey, c'est l'héroïne qui repère la présence du Predator et qui se met à le traquer avant lui. Dès la 5ème minute du film, elle entend le bruit de son vaisseau et voit la trace qu'il laisse dans les nuages, le Predator n'a pas encore mis un pied sur Terre qu'elle l'a déjà repéré Elle suivra les traces qu'il laissera dans la forêt jusqu'à remonter à lui. Le Predator lui n'en a rien à battre d'elle, il s'attaque à toutes les bêtes hostiles qu'il croise, il ne la traque pas elle exclusivement durant tout le film et ne se rend pas compte qu'il est sa proie. Les rôles s'inverseront temporairement après la 1ère moitié du film lors de leur rencontre avec l'ours.
    newtechnix posted the 08/08/2022 at 08:46 PM