friend cloud (2)
groups (1)
profile
coopper
4
Likes
friends : 2
followers : 1
following : 0
sex : male
birthday : 01/25/1999
country : France
coopper the 10/16/21 at 04:21 PM
has added a new comment on the blog article MercurySteam / Développeur non crédité, un cas d'école ?.
"Vu ce qui se passe aux Etats-Unis concernant les conditions de travail dans le secteur, il y a possible qu'on voit apparaître une montée en puissance des syndicats. Et ce grâce à toutes les révélations ses dernières années et qui rendent le secteur plus transparent et moins opaque. Et il faut s'en réjouir."
coopper the 10/07/21 at 04:26 PM
has added a new comment on the blog article Trailer RESIDENT EVIL : BIENVENUE À RACCOON CITY.
"Ça à l'air vraiment tout pourri."
coopper the 10/06/21 at 01:04 PM
has added a new comment on the group article [Switch] Metroid Dread / Quelques tests....
"Gamekult : " Pas facile de revenir sur le terrain embouteillé du Metroidvania, même quand on lui a donné son nom et une bonne partie de son ADN. A l'heure du largage, Metroid Dread n'est ni le plus beau, ni le plus long, ni le plus inspiré de sa caste, mais il a pour lui l'assurance des vieux briscards, ce qui suffira à embarquer une nouvelle fois dans la capsule de Samus pour quelques heures en territoire hostile. Si la volonté d'injecter de l'infiltration avec les E.M.M.I. reste une idée plus frustrante qu'amusante, le jeu de Mercury Steam compense par un tempo quasi infaillible, une souplesse de contrôle admirable, et une science du level design qui impose le respect à chaque jonction. Efficace sans rien inventer, le nouveau Metroid garantit une aventure intense, qui vous hypnotisera jusqu'au 100%, en espérant que les boss corsés n'aient pas eu raison de votre patience. ""
coopper the 09/20/21 at 02:14 PM
"@populus Ah bas c'est sûr que je ne suis pas de l'avis général mais de mon côté, j'ai beaucoup de mal avec le jeu (déjà avec le précédent). Je trouve que les cinématiques sont très fonctionnelles, il n'y a aucune idée de mise en scène. C'est d'une platitude terrible surtout que le jeu veut se donner un air sérieux avec de film indépendant sorti tout droit du Festival de Sundance, qui est certainement l'anti-chambre des enfers du cinéma indépendant américain."
coopper the 09/20/21 at 01:08 PM
has added a new comment on the blog article Une petite larme.
"La mélancolie et le fatalisme qui imprègnent Mass Effect 3 m'a mené aux bords des larmes, notamment à la fin. Après aussi, cette émotion vient d'un tout de cette continuité entre Mass Effect, Mass Effect 2 et 3, où on ressent vraiment un gros chemin parcouru depuis le premier jeu."
coopper the 09/20/21 at 12:28 PM
"@populus Bouleversant, ça se discute. Mais s'il met en scène sa série comme il met en scène ses cinématiques, c'est pas gagné."
coopper the 09/20/21 at 12:18 PM
"Bon aller, il a atteint son objectif de vie. Maintenant, on va voir ce qu'il vaut vraiment."
coopper the 09/15/21 at 09:38 AM
has added a new comment on the blog article Deathloop avis rapide après 3 heures.
"Si vous voulez tâter le travail de certainement les meilleurs Level Designers occidentaux, faut se jeter dessus."
coopper the 09/14/21 at 10:54 PM
has added a new comment on the blog article [Film] Dune / Quelques critiques....
"J'ai beaucoup de mal avec Villeneuve depuis quelque temps, tout est trop figé et vide dans son cinéma, artificiel jusque dans sa pesanteur. BR 2049 est peut être mon film de lui mais ça tient beaucoup à ce que le récit cherche à raconter dans un ambitieux décor de SF, et pas à la mise en scène loin de là. Je vais voir Dune demain on verra bien."
coopper the 09/13/21 at 01:18 PM
has added a new comment on the blog article Deathloop: note meta et test jvc.
"Et c'est 9 pour Gamekult. " Avec Deathloop, Arkane Lyon semble boucler la boucle d'un travail au long cours, distillé et affiné au fil de ses différentes créations. Ce n'est pas simplement "Dishonored avec des armes", ce n'est pas juste une énième boucle temporelle, ce n'est pas non plus un rogue lite psychédélique… C'est tout cela et tellement plus encore. C'est une enquête, un puzzle géant, pensé avec une ingéniosité étourdissante dans laquelle on se perd avec délectation et où notre curiosité semble toujours récompensée, soit par les coups d'éclat d'une direction artistique insolente, soit par un indice, une piste, une arme, un bonus… Deathloop, c'est un FPS d'infiltration nerveux, percutant, créatif, qui trempe un bout d'orteil dans l'immersive sim tout en cherchant à nous transformer en héros virevoltant et brutal. C'est avant tout une aventure singulière qui, même lorsqu'on l'a bouclée, semble ne pas en avoir fini avec tous ses secrets et ses surprises. D'ailleurs, une fois le générique de fin passé, à l'instar des habitant·es de Blackreef, on a juste envie de perdre nous aussi la mémoire pour pouvoir redécouvrir cette incroyable boucle comme au premier jour, encore et encore. Et encore. ""