friend cloud (2)
groups (1)
profile
coopper
4
Likes
friends : 2
followers : 0
following : 0
sex : male
birthday : 01/25/1999
country : France
coopper the 05/15/21 at 09:15 PM
has added a new comment on the blog article Le Game Pass n'est pas le seul avenir du Jeu-vidéo.
"@astralum Par contre je suis parfaitement d'accord sur un point : ça rend le JV plus accessible en terme de prix car, et ça reste que mon avis qui n'est certainement pas absolu, le risque actuel de l'industrie c'est l'inflation des coûts de production qui va mener les éditeurs dans une impasse car ils vont devoir faire un choix : -Augmenter les prix des jeux au risque de se couper une partie du public qui n'aura pas les moyens de suivre. On se dirige donc vers un marché qui va se retrecir et devenir de plus en plus comme un loisir de riche (la situation initiale du JV) -Soi, les prix n'augmentent pas et du coup les éditeurs partent dans une fuite en avant à chercher à vendre toujours plus, ce qui peut certainement se solder vers un effondrement de l'industrie à gros budget (AAA etc) comme a connu le cinéma en son temps dans les années 60."
coopper the 05/15/21 at 09:03 PM
has added a new comment on the blog article Le Game Pass n'est pas le seul avenir du Jeu-vidéo.
"C'est une question intéressante en vrai. Il y a un fait, c'est que les gens sont encore assez attachés à l'achat physique contrairement au cinéma où l'achat physique est presque devenu un marché de niche. Mais là je parle du marché DVD / Blu Ray. Mais il y a un autre fait, c'est que le marché physique commence quand même à se casser la gueule progressivement et que le demat risque de devenir la première source de revenu en terme de vente à l'unité. (Si ce n'est déjà le cas mais j'ai un doute) Donc tout va se jouer dans les pratiques et les moeurs, es ce que la greffe va prendre pour le grand public qui est déjà assez adepte du demat vu les chiffres. Car à ce moment là, il faudra voir si sur le temps long, les jeunes jouent au JV via le Game Pass ou alors qu'ils jouent encore via un achat à l'unité comme les précédentes générations. C'est l'attitude de ceux qui nous suivent qui va être importante car nous on beigne dans le bain de l'achat à l'unité depuis des dizaines années. On manque complètement de recul pour asséner telle ou telle vérité de façon absolu. Je peux parfaitement me tromper. Il faut juste attendre et voir ce qui va arriver."
coopper the 05/15/21 at 04:03 PM
has added a new comment on the blog article Flop 5 et top 5 des pires et meilleurs boss de Resident Evil !.
"@populus Clairement, d'ailleurs quand je speedrunait le jeu, son combat dans la crypte était le point chaud du run car vraiment c'est là où tu peux crever le plus facilement."
coopper the 05/15/21 at 03:55 PM
has added a new comment on the blog article Flop 5 et top 5 des pires et meilleurs boss de Resident Evil !.
"@populus Alors clairement, mais je l'aime beaucoup pour la cohérence avec le personnage et ce qu'il raconte. Enfin je trouve ça intéressant comment ils ont retranscri en terme de Gameplay tout son lore. Mais oui quel enfer sinon, truc étroit, one shot à te pousser dans le vide."
coopper the 05/15/21 at 03:55 PM
has added a new comment on the blog article Flop 5 et top 5 des pires et meilleurs boss de Resident Evil !.
"@populus Alors clairement, mais je l'aime beaucoup pour la cohérence avec le personnage et ce qu'il raconte. Enfin je trouve ça intéressant comment ils ont retranscri en terme de Gameplay tout son lore. Mais oui quel enfer sinon, truc étroit, one shit à te pousser dans le vide."
coopper the 05/15/21 at 03:09 PM
has added a new comment on the blog article Flop 5 et top 5 des pires et meilleurs boss de Resident Evil !.
"@bladagun Top Tier non. Mais il y a mieux comme il y a pire."
coopper the 05/15/21 at 02:54 PM
has added a new comment on the blog article Flop 5 et top 5 des pires et meilleurs boss de Resident Evil !.
"FLOP 5 5- Heisenberg (RE Village) Alors j'aime pas mal le jeu, vraiment sûrement dans mon top 5 mais franchement Heisenberg. La première phase est une catastrophe en terme de maniabilité avec aucun plaisir de jeu. La deuxième s'améliore mais c'est vraiment pas la joie. 4- Ndesu (RE5) Vraiment ce boss, décalque de celui du 4 mais en version inintéressante au possible. Être sur un putain de véhicule immobile a tirer sur la sulfateuse. On a connu plus palpitant. 3- Jack Krauser (RE4) J'ai surtout la dernière phase en tête avec ce combat en haut d'un tour dans un endroit extrêmement étroit. C'était vraiment laborieux et frustrant. 2- Wesker (RE5). Toute les phases d'un boss qui tire en longueur d'une façon bordel. Et vraiment, on prend aucun plaisir jusqu'à la fin. 1- Evelyn (RE7). C'est vraiment une catastrophe. TOP 5 5- Derek Simons (RE6) Alors là, c'est mon plaisir coupable. J'avoue, je prend beaucoup de plaisir à combattre ce boss grotesque et qui va toujours plus loin dans la bêtise et les transformations qui n'ont aucun sens. 4- Nosferatu (RE CV) Mon deuxième RE préféré après le remake du 1, Nosferatu est un boss vraiment agréable avec ce décor de plateforme au milieu du blizzard /brouillard. 3- Menéndez (RE4) Premier boss et vraiment le meilleur du jeu. Le côté dégueulasse en hommage à The Thing est vraiment cool puis l'arène est assez oppressante tout en étant ni étroite, ni frustrante. 2- Yawn (RE Remake) Serpent géant, gros flingue, arène petit mais pas étroite avec un truc massif vraiment inquiétant et étrange. Franchement, je prend toujours autant de plaisir à l'affronter. 1- Lisa Trevor (RE Remake) Même si le combat de boss n'est pas forcément hyper passionnant, notamment dans la crypte, tout ce que le personnage raconte est assez tragique et très bien incarné dans le level design, la narration environnementale et, d'une certaine manière, le boss fight."
coopper the 05/15/21 at 12:58 AM
has added a new comment on the blog article [Jeu Fini] Resident Evil Village: Une sensation de gâchis ?.
"@cloudo Resident Evil en Open World c'est vraiment la fausse bonne idee. Toute la force du design des meilleurs jeux depuis 96 c'est la navigation et le rythme, le 8 le démontre bien et en Open World le risque est une trop forte dillution de ces 2 principes rendant le tout vraiment désagréable en terme de progression. Après je ne dis pas, si quelqu'un arrive chez Capcom avec l'idée de génie pour transcender le design de base pour de l'Open World, je serai le premier à tester le résultat."
coopper the 05/14/21 at 11:54 PM
has added a new comment on the blog article [Jeu Fini] Resident Evil Village: Une sensation de gâchis ?.
"Par contre clairement c'est le meilleur Resident Evil depuis le 4, son véritable successeur et un peu le chaînon manquant entre deux orientations. Enfin, il y a encore du boulot à faire pour mettre définitivement la recette au point mais ça donne assez envie de voir la suite."
coopper the 05/14/21 at 11:49 PM
has added a new comment on the blog article [Jeu Fini] Resident Evil Village: Une sensation de gâchis ?.
"@ravyxxs Si on se documente de façon assez déterminé, le lore du jeu au final est pas si mal. Je vous conseille d'aller sur le wiki anglais de la franchise qui est assez riche et qui recueille pas mal d'infos présentes dans des ouvrages canoniques (les Biohzard Archives ou Files je ne sais plus) mais disponibles qu'en Japonais. Après sinon pour en revenir à l'article, oui le jeu est déclinant au fur et à mesure mais on est bien loin de la purge qu'était le bateau dans le 7. Le dernier niveau, malgré ces défauts, garde quand même une certaine tenue en terme de level design assez labyrinthique qui est assez agréable (en plus artistiquement ça a de la gueule). J'ai été bien plus déçu du niveau de Moreau qui lui est bien trop dirigiste et linéaire comme celui de la maison Beneviento car vraiment foutre à poil le joueur et transformer Resident Evil en Run & Hide c'est vraiment l'une des pires idées de la franchise qui justement te construit la tension de façon bien plus organique en te laissant le moyen de te défendre. Mais oui par contre le boss quel enfer, toute la première partie était une catastrophe. Par contre, on retrouve les sommets du Z avec du toujours plus gros, plus dégueu et plus impressionnant. Et même si j'aime ce côté déviant, ça fait plus chier qu'autre chose ici. Enfin, concernant le scénario, je le trouve assez intéressant mais très mal raconté. Il y a un énorme hommage aux films de monstres dans ce qui a de plus intime et tragique, et je suis un peu dégoûté que ça soit raconté n'importe comment."