recherche
2
J'aime
Qui a aimé ?
biboys, giusnake
publié le 20/05/2019 à 09:18 par Gamekyo
commentaires (48)
ryoporterbridges publié le 20/05/2019 à 09:26
Octobar en joie.
negan publié le 20/05/2019 à 09:28
Microsoft qui met ses billes partout
nakata publié le 20/05/2019 à 09:32
Un choix par défaut quoi ...
shanks publié le 20/05/2019 à 09:34
nakata
Non il restait Google.

Mais je vois effectivement mal Sony allait faire un deal auprès d'une entreprise qui souhaite "tuer les consoles"
biboys publié le 20/05/2019 à 09:38
Sony sont vraiment les plus malin
e3ologue publié le 20/05/2019 à 09:38
Si les responsables de playstation ne sont pas vraiment au courant, ça prouve bien que c'est juste un échange de bon procédé le temps d'être optimal et pas la future pseudo fusion dont certains parlent.

negan depuis 1 ou 2 ans on est entré dans une période de transition technologique avec les domaines du cloud, des IA ... et MS ont eu même avoués qu'ils commençaient à ce faire distancer, ce qui n'est pas bon, car le premier à proposer quelque chose de solide aura le lead pendant des décennies. Et pour éviter d'être des suiveurs comme avec les lecteur mp3, smartphone, tablette, ils ont donc décidés de mettre des moyens colossaux dans ces domaines pour devenir la référence.
shincloud publié le 20/05/2019 à 09:43
Mais comment Julien Chieze aurait pu le savoir si Mark Cerny ne le savait pas
driver publié le 20/05/2019 à 09:55
Sony étant numéro un mondial du marché en termes de revenus avec Playstation, et l'activité gaming étant leur principale locomotive, cette location d'Azure ne durera qu'un temps : le temps d'avoir accumulé les moyens et l'expérience necessaires afin de subvenir à leurs propres besoins en la matière.

Ils se déchargent temporairement de la nécessité financière d'investir lourdement dans des infrastructures réseau en sous-traitant ce travail au fournisseur numéro un du secteur, pour mieux s'armer sur l'essentiel pour la next-gen : les jeux, et les services.

C'était la meilleure carte à jouer. Le tout était de savoir qui serait l'heureux élu, et après avoir tâté le melon à droite et à gauche, leur choix s'est porté vers la meilleure offre : celle de Microsoft.

Maintenant, certains détracteurs ne pourront plus dire que jouer en ligne chez Sony c'est la cata.
romgamer6859 publié le 20/05/2019 à 09:56
Le bon choix
acegamer45 publié le 20/05/2019 à 10:45
driver Le online de playstation est toujours assuré par Amazon d'après une autre news et de ce que j'ai compris, le partenariat entre Sony et Microsoft concerne uniquement pour le cloud gaming.

De plus je ne pense pas que ça soit temporaire sur le court terme, Microsoft a surement fait signer un contrat sur de nombreuses années et Sony n'y gagnerait rien à développer ses propres infrastructure.
driver publié le 20/05/2019 à 11:05
acegamer45

Non, ce sera pas à court terme, puisque Sony n'a pas les moyens de faire son retard rapidement à ce niveau où globalement, chez eux, tout reste encore à faire. Ils ont une marge de manoeuvre limitée en termes d'investissements. Mais le marché gaming étant leur planche de salut ou, du moins, leur principale source de revenus et de force médiatique, ils n'auront pas d'autres choix que de se donner les moyens de subvenir à leurs propres besoins en matière de serveurs à terme. Cette sous-traitance, c'est un palliatif en attendant d'avoir les moyens de s'armer pour lancer ce couteux chantier numérique qui leur fait défaut faute d'expérience et de budget et qui les condamne, aujourd'hui, à dépendre gentiment des autres.
nospeudo publié le 20/05/2019 à 11:10
C'est dire a quel point le JV est concerné ^^
Quand on vous le dis
shanks publié le 20/05/2019 à 11:12
driver
Non, ça ne veut rien dire du tout.
Tu peux expressément choisir de dépendre de quelqu'un, même sur l'un de tes serveurs clés, pour choisir la rentabilité ailleurs.

Dans le même ordre d'idée, ce n'est pas parce que les PlayStation ont toujours été des succès que Sony a soudainement eu l'idée en tête de concevoir ses propres cartes graphiques pour ne plus dépendre de Nvidia ou AMD.

Et c'est pareil pour les autres comme Microsoft.
A un moment, les mecs ont compris que sur le marché des supports disques, ils avaient aucune chance de percer donc ont pas cherché à faire du UHD-DVD et ont plutôt opté pour le Blu-Ray de la concurrence, qu'on retrouvera probablement sur la prochaine gen.
misterpixel publié le 20/05/2019 à 11:24
Amazon va se lancer, putain
kaiden publié le 20/05/2019 à 11:40
oh yeah
nobleswan publié le 20/05/2019 à 11:41
driver Alors qu'est ce que je t'avais dit y'a 2 jours ? C’était certains qu'ils s’était tourné vers Microsoft car Amazon les à rembarré, eux aussi préparent leur entrée sur le marché ils doivent voir clairement Sony & Microsoft comme des concurrent direct. T'as pas plus "Je pense à ma gueule" qu'Amazon, suffit de voir la haine qu'ils ont contre Netflix et les autres platforme de VOD streaming, certaines sont même pas encore lancé qu'ils les taclent déjà.

Pour Microsoft c'est la même chose, eux ils ont la haine de Google et Apple, et préfèrent aidé Sony qui représente aucune menace pour eux que de les voir aller chez leur véritable concurrent.
sonilka publié le 20/05/2019 à 11:58
Ca confirme simplement qu'il s'agit d'un deal entre 2 entreprises. Xbox/Playstation sont des marques et n'avaient pas de lien direct avec tout ca.
lagertha75 publié le 20/05/2019 à 12:32
Pleins de Playstation 5 dans les datacenter Microsoft
MS va etre au courant de tout ce qui a attrait à son concurrent du coup. La config PS5 en tête
kabuki publié le 20/05/2019 à 12:46
shincloud parcequ'il y a eu forcement un appel d'offre et c'est Microsoft qui a gagné. Mais ca concerne pas les departement creation donc Cerny etait peut etre pas au courant de la nego, que chieze en ait eu vent limite dans le milieu ca parle donc.
mooplol publié le 20/05/2019 à 13:06
Moi qui trouvait ça bizarre qu ils choisissent pas le leader amazon . Microsoft a bien joué avec ça ils repasseront sans doute 1er
mooplol publié le 20/05/2019 à 13:11
nobleswan ils ont tellement la haine que netfix est leur plus gros client

"Aujourd'hui, AWS est le numéro un mondial des serveurs, de l’hébergement et du cloud, mais cela ne faisait qu’un an environ que le service existait quand Netflix a placé toutes ses données chez Amazon. C’était un pari et il s’est révélé gagnant, puisqu’AWS est toujours au cœur de son infrastructure, près de dix ans plus tard.

Pourquoi AWS ? Netflix voulait s’assurer que son service ne soit jamais interrompu, même en cas de panne, et qu’il s’adapte en temps réel à la demande. L’offre d’Amazon lui a permis d’atteindre ces deux objectifs, à la fois en plaçant ses données dans plusieurs data centers dans le monde, et en augmentant régulièrement sa capacité de stockage en ajustant simplement le nombre de serveurs à sa disposition. L’entreprise a ainsi opté pour trois régions AWS, des zones géographiques distinctes où toutes ses données sont répliquées à l’identique : en Virginie du Nord et en Oregon aux États-Unis, et à Dublin en Irlande."
octobar publié le 20/05/2019 à 13:17
ryoporterbridges J'aime pas Steve Bezos
nyseko publié le 20/05/2019 à 13:48
C'est assez normal que Microsoft aient accepté de baisser d'avantage le prix de leur solution, ils sont un peu derrière Amazon et ont besoin de gros clients. De plus ils ont plus d'intérêt à utiliser la technologie d'image de Sony au travers de leurs logiciels ou solutions matériel qu'Amazon.

Et Sony a trop besoin du Cloud Computing pour rechigner à travailler avec l'un de ses concurrents sur l'une de ses activités.
fan2jeux publié le 20/05/2019 à 14:36
Le truc azure était si puissant que ça. Je m'en rends pas compte ( parce que je m'en fous en fait). Je connais azure que depuis la semaine dernière
spike1 publié le 20/05/2019 à 14:38
Ils ont bien fait. Maintenant sortez nous une seule machine qu'on puisse jouer à tout sur une seule plateforme
shanks publié le 20/05/2019 à 15:15
fan2jeux
Bah comme dit dans un précédent article, le CA de la branche Azure a rapporté autant en six mois que la branche PlayStation en un an (incluant la totale : hardware, software, micro-transactions, royalties des tiers).
driver publié le 20/05/2019 à 15:17
nobleswan

Amazon a rembarré Sony ? D'accord, admettons. Mais dans ce cas là, alors pourquoi personne ne parle de cet affront dans les médias ?

Je vais te dire un fait : Amazon est un fournisseur international de services de Cloud Computing. C'est même le leader mondial du secteur. Loin devant tout le monde.

Tu crois vraiment que Amazon aurait le moindre intérêt à dire "parle à ma main" à un poisson aussi gros, appelé à devenir un consommateur de plus en plus grand de Cloud Computing à l'avenir ?

Bien sûr que non. C'est justement le contraire. C'est Sony qui a fait marcher la concurrence, et c'est Amazon qui était trop cher.

Trop cher pourquoi ? Parce que sur les services de Cloud Computing, au jour d'aujourd'hui, Amazon se taille la part du lion question PDM. Azure est très loin derrière. Voilà pourquoi c'était moins cher.
leonr4 publié le 20/05/2019 à 15:24
Sony a choisi Microsoft car c'est le deal le plus avantageux pour eux ce qui n'était pas le cas avec celui d'Amazon, c'est aussi simple que ça. Chacun voit ses propres intérêts avant tout.
nospeudo publié le 20/05/2019 à 15:38
kabuki "forcément eu une appelle d'offre"
MDR
Sony n'est pas un service publique
raoh38 publié le 20/05/2019 à 16:10
driver tu sais se que c'est d'avoir des centres de serveurs partout dans le.monde et le coût de plusieurs dizaines de milliards que cela implique ? Non apparemment...
nyseko publié le 20/05/2019 à 16:37
nospeudo L'appel d'offre n'est pas exclusif au service publique.

N'importe quelle société peut faire un appel d'offres, c'est à dire établir un cahier des charges de leurs besoins, le communiquer à des entreprises capables d'y répondre, regarder leurs offres et prendre la meilleure.

En fait toutes les grosses sociétés le font.

La seule différence, c'est que le service publique est obligé de passer par des appels d'offres (en fonction du montant) et qu'ils sont très encadrés alors que les entreprises privées font ce qu'elles veulent.

Mais le résultat est le même, Sony a besoin d'une plateforme de cloud computing, ils ont consulté au moins Amazon, Microsoft et Google et on retenu Microsoft car plus avantageux pour eux.
nospeudo publié le 20/05/2019 à 16:47
nyseko Oui merci je sais.
Mais je soulignais le fait que tu as dit "forcément", sauf que justement, comme tu le dis, c'est pas obligatoire pour une entreprise privée.
Donc non, ils n'ont pas "forcément" fait un appel d'offre.
nyseko publié le 20/05/2019 à 18:09
nospeudo Ah oui oui tu as parfaitement raison.
kabuki publié le 20/05/2019 à 20:24
nospeudo
L'appel d'offre c'est courant dans le privé, ba quasiment tout le temps quand plusieur acteurs du marché proposent le même sercice... histoire de faire jouer la concurrence.

Ici il y avait Amazon et Microsoft en nego, c'est donc un appel d'offre concretement ou vulgairement parlant c'est la même finalité.

Sony edite son besoin , et les societés de service reponde ici Amazon et Microsoft ... tu connais la suite.
nospeudo publié le 20/05/2019 à 21:00
kabuki encore une fois, courant mais pas systématique, donc "forcément" était innaproprié
kabuki publié le 20/05/2019 à 21:45
nospeudo Sony, Amazon, Microsoft, milieu de l'informatique, contrat à plusieurs millions, sur des technos d'avenir tres solicité... bon si pour toi ya pas de "systematique" là oû pour les habituers c'etait une evidence... bon
giusnake publié le 20/05/2019 à 21:56
Et Sony a fait le bon choix merci Sony.
ashern publié le 20/05/2019 à 22:26
kabuki l'appel d'offre est systématique maintenant. Car une grosse société qui rentre dans l'œil du cyclone a cause d'un conflit d'intérêt peut perdre beaucoup.

Pourtant je suis dans le privé et dans le secteur industriel... Mais bon.

nospeudo je ne vois pas quelle société peut se permettre de ne pas faire d' appel d'offre aujourd'hui rien que pour l'aspect : ethic and compliance le terme à la mode
kabuki publié le 20/05/2019 à 22:40
ashern Ah mais moi je sais ne t'en fait pas c'etait une evidence
ashern publié le 21/05/2019 à 05:38
kabuki c'était pour confirmer ce que tu disais peut être mon post était mal tourné.
akeos publié le 21/05/2019 à 07:11
Ouais, moi la question que cela me pose, c'est va t'on voir l'accès aux catalogues xbox, Switch et playstation via un abonnement au xcloud ? Si c'est le cas, stadia va prendre un mur... Être hors jeu immédiatement .
nospeudo publié le 21/05/2019 à 08:15
ashern Sony n'est pas en France je vous le rappel.
Et sur des enjeux pareils on peu très bien imaginer des négociations parallèles en loucedé plutôt qu'un appel d'offre.
spilner publié le 21/05/2019 à 09:23
Comme prevu MS (en négociation avec Sony depuis 201 ont dû proposer un bon deal bien avantageux a Sony pour les chopper a Amazon sur la ligne d’arrivée et s’assuré d’avoir ce gros morceau de leurs coté pour la next gen.
Quant on connait les exigences de Sony niveau négociation/partenariat (cf deal avec Nintendo) Amazon n’a sûrement du proposer autant que MS a Sony.
C’est aussi ça d’avoir le choix de ou on veut aller, on va au plus offrant et pour MS vu leurs situations ils étaient parfaitement conscient qu’il fallait absolument avoir le Leader Sony de leurs coté plutot que de les avoir encore totalement contre eux et en plus allié a d’autres Gafa, Ça aurait été catastrophique pour eux.
ashern publié le 21/05/2019 à 10:11
nospeudo justement c'est encore pire dans les autres pays. Aux États-Unis c'est encore pire et en plus eux font les gendarmes dans les autres pays mais ça c'est un autre débat.
nospeudo publié le 21/05/2019 à 10:16
ashern non mais c'est cool les US, sauf qu'on parle du Japon ici
ashern publié le 21/05/2019 à 10:50
nospeudo ben justement le Japon politiquement et économiquement ils sont encore plus à la bottes des ricains.

Tu demanderas à Carlos Goshn si les japonais ne sont pas à cheval sur tous ces sujets.
nospeudo publié le 21/05/2019 à 11:20
ashern Bah c'est pas forcément un bon exemple, vu que c'est justement parce qu'il voulait ne pas conserver la spécificité japonaise de Nissan et le fusionner totalement avec Renault qu'on lui cherche des noises