profile
aros
23
Likes
friends : 23
followers : 0
following : 0
sex : male
birthday : 07/09/1995
city : Isère
country : France
activities : Etudiant
relationship status : single
social interest : searching for friendship, a relationship (woman)
aros the 10/19/19 at 09:36 AM
has added a new comment on the blog article Noor Filistine La mémoire brisée: Chapitre 1 Le Réveil.
"@ozymandia " [g]Il y'a tout de même pas mal d'informations dans ce chapitre. [s]Pour ce qui est du coté alzheimer de Light comme tu dis, tu as raison et je vais remanié ce point la[/s]. Je ne le voyais pas comme ça.[/g] " Ca, c'est ce qui s'appelle de l'anecdote ! :good: 8) :lol: " [g]Alors le scientifique donc l'homme masqué nommé [s]Don en gros si j'ai bien compris, ce n'est pas lui qui lance la réplique suivante[/s] : « ― Mais c'est aujourd'hui que le jeu prend fin Light. ", mais l'homme aux cicatrices[/g] [...] » Si ce n'est pas le scientifique, il ne faut pas faire croire à l'intervention d'un nouveau personnage par l'usage d'un nouveau tiret (notamment Don), Tu te dois de regrouper les deux dialogues, et si tu veux les entrecoupé d'une phrase de description accompagnant la réplique (ce pour la rendre moins plate), tu le peux également ;) Dans le cas contraire, tu ne feras qu'apporter confusion à ton texte, et si le lecteur s'en rend compte, finira par ne plus avoir confiance entre ce qu'il à en main, parce que pour le coup, tout été fait pour penser que c'était Don qui avait balancé ça, me^me si cela paraissait farfelu comme j'ai pu le souligné. « [g][...] et Don est réticent car Light pourrait mourir et leurs efforts pour lui soutirer des informations n'auront servi à rien.[/g] » Je l'avais compris rassures-toi, Don a ce quelque chose du scientifique soumis à la pression de sa SMP, on le comprend être soutenu dans ses projets car il apparaît capable, mais il manque de caractère, qui plus est ses travaux n'avancent pas aussi vite qu'espérer, ce qui le met et il le sait, dans une position quelque peu délicate. C'est pourquoi j'ai trouvé dommage qu'il n'est pas eu un meilleur développement, il aurait gagné à montrer le " timer " qui le ronge, car je ne pense pas qu'il n'est pas eut reçus de relance au cours des deux dernières années, quand à la conception du Memorizer (auquel il faudra ajouter une majuscule si ce n'est déjà fait). Ca me fait pensé que j'trouve plutôt soft et blablateur le balafré. A mon sens, il devrait d'avantage affirmer sa position hiérarchiquement supérieure à celle de Don, et apparaître plus incisif dans ses propos. Par exemple quand il dit : « ― Écoute bien ce que je vais te dire Don , je vous ai laissé suffisamment de temps à toi et ton équipe pour ce projet. ». Tu pourrais le transformer en ça : « ― Écoute-moi attentivement, Don, l'empoigna-t-il sitôt par la bavette. Je n'attendrais pas plus, ALORS DÉMARRE-MOI TON FICHU JOUET QU'ON EN FINISSE, alla-t-il finir ça course, projeter contre le chariot métalique remplit d'instruments. ». Quand à l'insertion du terme Genesis, tu pourrais le lui faire aborder après cette mise en scène, bien qu'il faille que cela ce fasse en toute logique, pas comme si on avait poser ça là parce que ça devait y être. Après, je ne sais pas si sortir ce terme maintenant ne serait pas plutôt un coup dans l'eau, le but de la scène étant de faire monter la tension, et non de la faire redescendre ;) Parce qu'en soit l'énonciation de ce terme n'apporte rien à la scène, car il est lié à un moment d'absence du balafré et fait redescendre la tension, si tu penses qu'il est nécessaire de l'inclure, alors trouve mieux. Dans l'exemple que je te cite, tu pourrais le lui faire aborder le terme Genesis alors qu'il fulmine contre Don, « gîsant » contre le chariot. C'est une possibilité. Par ailleurs, fait attention à la relecture de ne pas répéter deux fois la même chose en une phrase et de t'assurer de son sens, y'a certaines fois où ça n'a pas loupé : « [i]Il était conscient [s]et respiré en prenant de grandes inspirations.[/s][/i] » ; ici, tu dis deux fois la même chose. [s]Tu aurais pu tout aussi bien dire, et continuer[/s] : Conscient, il inspirait puis expirait de grandes bouffées, tandis qu'un grincement pénible, de porte assurément, vint l'aveuglé d'un arc-en-ciel par-delà les mailles de son bandeau. Une personne l'avait rejointe, encore ; plus exactement un homme, comprit-il au son plein et caverneux de ses pas. ― Qui est là ?! s'écria soudain l'homme aux yeux bandés, apeuré. Pourquoi n'me relâchez-vous pas... j'vous ai pourtant dit tout c'que j'savais ! QU'ATTENDEZ-VOUS D'MOI À LA FIN ! Mais aucune réponse ne lui parvint, tandis que son ravisseur lui, ralentit le pas. S'ébrouant alors pareil un cheval effarouché, l'ouïe irritée, Light se retrouva soudain transporté en présence d'un autre de ses geôliers (?) : « ― Un ongle, une dents, ou bien alors un doigt peut-être !? Non, trop classique, se rétorqua la silhouette, hésitante quand à la façon de s'y prendre. Mes confrères ayant déjà abordés le sujet, je me dis qu'il serait maladroit de réitérer leur échec, et puis, garde cela pour toi, lui susurra-t-il à l'oreille d'une note aérienne, mais risquer l'infection ne serait pas adroit ne penses-tu pas ? S'éloignant avec nonchalance, toujours en quête d'une manière originale et persuasive de lui tirer les vers du nez, la silhouette, par intermittence éclairée d'une miteuse et grésillante ampoule, poursuivit de plus belle : ― Sais-tu à quoi je pense ? Huuum. Non, probablement pas de toute évidence, auquel cas tu ne me défierait pas ainsi du regard. Bien au contraire, tu le fuirait. Oui, reprit-il comblé, tu le fuirais. Le problème vois-tu, et, crois-moi sur parole je le regrette sincèrement, amena-t-il une main contre sa poitrine comme pour jurer sur la bible, c'est qu'un dur à cuir comme toi, requiert vraisemblement un.. procéder à... la hauteur ? Oui! à la hauteur, C'EST ÇA ! fit-il s'entrechoquées ses mains dans un claquement assourdissant. [...] (Je zappe le narrateur, et le sociopathe continu) ― Je pensais donc à cela. Vois-tu la machine un peu biscornue que voiçi ? tu ne la reconnais pas et pourtant nous l'avons mise au point pour toi. Cependant cher ami, t'extorquer les réponses à nos questions de cette manière, ne seraient pas amusant, c'est pourquoi je m'empare de la seringue que voilà, puis vais m'empresser de t'inoculer son contenant. Rassures-toi cependant, tu ne sentiras rien. Ce que c'est ? Après tout n'est-ce pas naturel de savoir ce qui nous attends tous ? Hum, se pouffa-t-il de rire un instant seulement. Pour tout te dire, j'n'en sais foutrement rien! va savoir ce qu'il adviendra ! Il adviendra, point, conclut-il avec humour. » (Un flash back ce commence à l'ouverture des guillemets [ces guillemets en l'occurence], et ne ce termine que lorsque ces mêmes guillemets ce referment ;)) Ce que tu viens de lire et certes incomplet, cela m'aurait demander encore plus de temps de peaufiner ci et ça, mais c'est un exemple concret de développement de personnage. Ici Light appréhende la venue nouvelle du visiteur franchissant le pas-de-porte de la pièce dans laquelle il est garder en isolement depuis un mois. Ce qu'il ne faut pas oublier avec Light, c'est qu'il est amnésique, il est ainsi vierge de ses expériences passés, notamment celles qui l'on forgé en tant qu'homme, et membre de la SMP : Redempt Armement. La seule chose qu'il connaît si j'puis dire, c'est les informations qu'on lui a savament données au fil de ces deux dernière années, et les tortures qu'on lui a fait subir, à savoir après si le blocage psychique est précis ou ne l'est pas, cela changera beaucoup de choses, surtout si tu veux le garder en vie, mais s'il en oublis jusqu'à son nom... Light n'en à pas l'air mais il est un personnage complexe à écrire, c'est pourquoi tu dois définir ci et ça, sinon tu risque de mener un personnage que tu ne comprend pas ;) Et on peut facilement ré-introduire la réalité avec ceci : ― Bonjour Light, s'introduisit le visiteur masqué d'un masque (!) :lol: ( J'en rigole, mais tu l'as écris, peut-être pas de cette façon, mais tu l'as fait. Attention aux répétition maladroite, essaye de fondre la description à l'action et tu t'en porteras bien mieux ;) " [g]En tout cas ce que je vais faire c'est que je vais remanié le tout et proposé un autre article sur ce même chapitre mais retravaillé et si cette fois c'est la bonne je saurais qu'elle sera la bonne marche à suivre. Je continuerais à posté les autres chapitres je pense qu'une fois le tout mis bout à bout le récit sera plus captivant.[/g] " Tu as raison, c'est l'esprit ! En tout cas si tu as un doute sur quelque chose, n'hésite pas à m'en faire part, je ferais mon possible pour t'aiguiller, ou te donner un regard avant publication. Pour en revenir au sujet que je voulais reprendre ici, un chapitre seul peut être captivant, encore faut-il lui donner la profondeur qu'il mérite, et en cela j'ai trouvé le développement du chapitre inital plutôt maigre, ou plus non maîtrisé, certainement du fait que tu ne te sois pas poserles bonnes questions avant d'entamer l'écriture. C'est aussi pour ça que j'insiste sur le développement personnage, tu écris un roman, et l'intérêt que tu éprouves à l'encontre d'une oeuvre passe par eux, c'est par leur biais que tu nous narre ton histoire, alors assures-toi de les traiter comme il ce doit ;) " [g]Encore une fois merci pour tes précieux conseils et le temps consacré à mes articles l'ami ![/g] " Y'a aucun soucis, vraiment. Et puis c'est cool d'échanger autour, mais ce qui l'est plus, c'est que tu as le bon état d'esprit pour progresser (même si tu manques encore de pratique), c'est pour ça que je t'accorde de mon temps, sinon je ne le ferais pas. Bref j'te souhaite bon courage ! Si tu as besoin d'un coup d'pouce sur quelque chose n'hésite pas, je ferais mon possible pour t'apporter mon aide ;) :good:"
aros the 10/18/19 at 10:53 PM
aros the 10/18/19 at 07:05 PM
has added a new comment on the blog article Noor Filistine La mémoire brisée: Chapitre 1 Le Réveil.
"@ozymandia " [g]- Light est capturé depuis 2 ans.[/g] " Oui, mais comme je le mentionne, cette donnée entre en collision avec certaines incohérences que j'ai pointé du doigt, du coup même si on sait que cela fait deux ans, on finit par en douter (du moins, ça a été mon cas). " [g]- Ceux qui l'on capturé cherche à connaitre la localisation de Noor mais n'y sont pas parvenu en 2 ans à cause de ladite technique.[/g] " Il est vrai que c'est un élément de contexte important, mais au final, il est passé sous silence par l'absence de mise en scène concrète et efficace, démontrant outre les blessures du sujet, que Light ait été sérieusement menacé lors de ses nombreux interrogatoires. Je dis ça parce qu'en deux ans, y'avait plus à faire en matière de torture pour le pousser à la " rupture ", sans pour autant mettre ça vie en danger de mort. Il est dit qu'il présente des brûlures sur le corps, mais où, en quelles proportions, et au combientième de degré, 1er, 2ème ou 3ème ? Les contusions et bleus sont également cités, mais pour une Société Militaire Privée rivale à celle de Redempt Armement, ça fait amateur je trouve, au point qu'on croirait presque qu'il aient rapidement lâché l'affaire pour développer le Memorizer, et donc que Light, s'il a bien été torturé, n'y a pas beaucoup perdu en cet espace de temps. Peut-être t'es-tu retenu de trop l'abîmé pour son usage à venir, mais la SMP dont il est fait prisonnier n'apparaît pas être aussi compétente qu'on pourrait se l'imaginer, et c'est vrai que cela me désoriente un peu, car cela ne témoigne pas de leur volonté de retrouver le personnage de Noor."
aros the 10/18/19 at 05:40 PM
has added a new comment on the blog article Noor Filistine La mémoire brisée: Chapitre 1 Le Réveil.
"@ozymandia " [g]Je vais faire en sorte de remodeler le tout en consultant le site que tu ma donné et faire d'autres modifications.[/g] " Avant cela imprègnes-toi des informations qui y sont présentes, et n'omet rien, même si cela te paraît évident, d'accord ? Et surtout, bien qu'il te faille réfléchir à tout un tas de choses j'en ai conscience, mais exerces-toi sur des portions raisonnables en premier lieu en appliquant les règles à la lettre, il faut que cela devienne une habitude pour toi, que de jouer avec la ponctuation, rien que ça, ça transformera ton écriture et ton style :D " [g]Oui j'utilise un narrateur et si par "focalisation interne" tu veux dire que je suis plutôt concentré sur le personnage de light et bien c'est le cas sinon explique moi.[/g] " Ce que j'entends par là, c'est que ton narrateur est pareil une caméra, mais qu'il aurait accès aux information du personnage de Light, et serait à même de décrire l'instant tel qu'il le vit. Si tel est bien l'cas, assure-toi de composer avec cela, mais uniquement si cela apporte quelque chose ;) Concernant les incises, à savoir les : dit-il d'un grosse voix et compagnie, si elles sont courtes, celles-ci prennent place à la suite de la phrase d'un personnage, mais la ponctuation finale s'apparente à une virgule, et la présence d'une majuscule est proscrite. Si ton incise est longue, et qu'en plus elle introduit un nouveau dialogue, il faut la séparer du dialogue du personnage, pour l'offrir au narrateur qui se chargera d'introduire la réplique suivante. Normalement tu devrais voir cela sur le site que j'tes filé, mais j'me souviens plus si c'était là-bas que j'les lu. Bon par contre, j'ai l'impression de commencer à me perdre dans ce que raconte :lol: Je dis dans mon précédent com' que l'état de Light n'est pas abordé, mis à part que ses cheveux et sa barbe aient poussées, mais en faite, si il l'est juste avant, mais vu que ça pêche du côté de l'écriture, l'impact de la chose est minimisé au possible. C'est là qu'on s'rend compte que la forme que l'on donne à nos écrit est foutrement primordiale :o"
aros the 10/18/19 at 03:58 PM
has added a new comment on the blog article Noor Filistine La mémoire brisée: Chapitre 1 Le Réveil.
"@ozymandia Je veux aussi rappeler que Light a été torturé ces deux dernières années, mais les seules informations que le narrateur nous transmet, c'est que ses cheveux et sa barbe ont poussées, et qu'il pue... Pourquoi ? Mais parce qu'on l'a pas autorisé à prendre de douche... Avoue que c'est limite franchement... Autre exemple, lorsque le narrateur nous dit qu'il y a un plateau d'instrument de torture, pourquoi s'arrêter-là dans la description ? Qu'y-a-t-il exactement à l'intérieur, et ont-ils été utilisés (ou nettoyés) ? J'aimerais aussi revenir sur le fait que Light gueule ça : " [i]- C'EST QUOI CE BORDEL ! S'exclama t il. Don se mit à sa hauteur et dit.[/i] ", alors que juste avant : " Très bien monsieur. Dit calmement Don. Enclenchement du memorizer phase une ! A ses mots trois paires de bras métallique s'extirpèrent du dos du siège. Un des bras inocula une seringue contenant un liquide dans la jambe de Light. ". Pourquoi n'a-t-il pas gueuler lorsqu'il pouvait encore le faire ? Au lieu de ça, Light gueule après que le memorizer nous informe que le produit lui a été inoculé : " [i]Phase 1 terminé. Lança une voix féminine et robotique provenant du memorizer. Ce dernier fut prit d'un violent mal de tête et de nausée pour enfin soudainement ne plus rien ressentir , la douleur avait disparu comme elle était venu. Mais son corps ne bougeait plus , il ne pouvait plus cligner des yeux , il pouvait toujours voir , entendre et parler.[/i] " S'il ne peut plus cligner des yeux, ils ne peut pas gueuler car la réaction est musculaire. Pourtant c'est c'est qui arrive : " [i]C'EST QUOI CE BORDEL ! S'exclama t il. Don se mit à sa hauteur et dit.[/i] " J'ai d'ailleurs trouvé la description du Memorizer un peu cheap, pourquoi ne pas l'avoir décrit à travers le scientifique lorsqu'il parlait à Light, Light n'est-il pas curieux de ce à quoi ressemble le memoryser ? Aussi ne pas avoir parlé de bras mécaniques s'articulant autour de lui et la réaction de panique du sujet est un oublis qui aurait mérité de ne pas l'être. D'ailleurs le Memorizer, j'veux pas dire mais c'est pété comme machine ! :8o: :lol: Je me souviens d'un truc comme ça : l'on peut voir la dernière chose qu'a vue une personne avant de mourir (ou vivante je sais pas). Le genre SF ce doit d'être plausible, envisageable, j'espère que tu as préparé une explication valable pour justifier les prouesses dont est capable l'appareil. Ce chapitre ce doit d'être à l'image de ce qu'il veut dégager, de la tension, et celle-ci passe par des descriptions plus profondes, des dialogues mieux amenés, et tout ça dans un contexte plausible, et cohérent. Comme je l'ai dis plus haut dans mes com', commencer un roman avec un chapitre se voulant être ainsi, est un exercice complexe qu'il ne faut pas sous-estimer. Bon j'ai vu que ta poste un nouveau com', alors j'envois celui-là et j'avise ;)"
aros the 10/18/19 at 02:49 PM
has added a new comment on the blog article Noor Filistine La mémoire brisée: Chapitre 1 Le Réveil.
"@ozymandia " [g]Bon je sais par avance que j'aurais un commentaire détaillé te connaissant désormais :)[/g] " Hahahah ! hé oui, tu as tout deviner :lol: " [g]Et bien il y à effectivement un gros problème de syntaxe que je vais devoir corriger au plus vite [s]mais je pense que c'est une bonne chose que je m'en rende compte dès le premier chapitre[/s].[/g] " Oui, un gros en effet :? A l'inverse, tu possèdes également une marge de progression très importante, ce qui en soi est plutôt positif, car cela te permettra de mieux jauger ta progression ;) " [g]Sinon j'aimerais connaître ton ressenti par rapport à ce premier chapitre, cela te donne t'il l'envie de connaître la suite ? Une curiosité s'est elle installée ?[/g] " On aborde maintenant une question un peu plus délicate :lol: Tout d'abords parce que je n'ai accès qu'à un chapitre sur un total inconnu, ensuite car tu as choisis une entrée en scène que je n'aurais pas conseillé à un " débutant " :o, notamment pour les raisons que j'explique à Godson dans mon précédent com', que je t'invite d'ailleurs à lire si jamais tu ne l'as pas déjà fait. Je tiens cependant à nuancer mon propos, certes c'est un début difficile que tu as décidé d'entreprendre, mais il n'est pas irréalisable. Au cours de ma lecture, j'ai pu immédiatement décelé nombre d'améliorations éventuelles à apporter à ton texte, pour justement en faire ressortir plus facilement cette tension que tu peines à alimenter, et qui normalement devrait avoir pour rôle de tenir le lecteur en haleine ; mais comme tout, cela requiert un certains travail de ta part . (Après re-lecture, il s'avère néanmoins que beaucoup d'incohérence m'apparaîssent, lesquelles je mentionne plus bas.) Je pense aussi qu'avoir ce brouillon est une chance pour toi, car il représente une base exploitable pour un chapitre manuscrit selon moi (en partie seulement).Tu peux donc t'en servir comme d'un " mannequin sur lequel taper " pour t'entraîner à remanier ce qui te fait défaut, et en parallèle continuer d'écrire ton brouillon, ce en attente d'écrire un manuscrit digne d'en être réellement un. A savoir maintenant si ma lecture m'a donnée envie de connaître la suite, je dois avouer être mitigé :? Si je m'en réfère exclusivement à ma lecture de cet unique chapitre et en n'écartant aucun points, je dirais tout simplement non. Non parce je me retrouve à m'imaginer lire un texte qui n'est pas le tiens, de fait, je lis ton récit de façon analytique et détachée pour combler d'évidentes lacunes que j'ai peine à ignorer. A cela l'on peut d'ailleurs ajouter que peu d'éléments intéressants nous sont distillés, et quand ils le sont, ils sont étouffés. Le personnage de Noor par exemple est mentionné, mais le fait que tu veuilles les informations à son sujet être cryptique au possible, empêche le scientifique d'exprimer l'impatience qu'il nourrit et démontre ici à son sujet : "[i] - Je te pose à nouveau cette maudite question, ou est Noor ? [/i]". Ce n'est pas ce que j'appelle être insistant, surtout pas quand cela fait deux ans que tu te casses le fion à vouloir le faire parler, voir même 1 mois, s'il n'est à son contact que depuis son entrée en isolement. Je me permet aussi de souligner la [s]simplicité[/s] de ça formulation quand au sujet de Noor, pourquoi n'aborde-t-il pas les informations qu'il à en sa possession pour tenter seulement de raviver ça mémoire à Light ? Si sa Société Militaire Privée le garde, ce n'est pas pour ses beaux yeux. Alors bien sûr l'on peut dire qu'il n'en a rien à fiche car il à son memorizer après tout (vu la connotation linguistique du mot, évite l'accent), mais au fond, il nourrit des réticences à l'utiliser sur lui lorsque le balafré lui dit avoir assez attendu... quand juste avant le scientifique disait : "[i] Mais c'est aujourd'hui que le jeu prend fin Light. [/i]" ; pourquoi a-t-il dit ça alors qu'il n'avait pas l'attention de l'utiliser sur lui aujourd'hui, je me le demande encore :o D'autant que cet " interrogatoire " paraît à la fois être le premier, et... et de toute évidence c'est pas l'premier, puisque ça fait deux années que Light est retenu prisonnier, et à une fréquence qui nous est parfaitement inconnue, est aussi torturer. Je dis ça, parce le scientifique apprend à Light, qu'il s'appelle Light en lui révélant que c'est son nom de code, alors que depuis l'début le scientifique l'appelle Light ! :crazy: La question est donc de savoir si Light est con ( :lol: ), où s'il capte rien à ce qui s'passe jusqu'à présent, avant que comme par magie il soit enfin disposé à comprendre ce qu'on lui dit (d'ailleurs pourquoi ne sait-il pas tout ça ?), comme en atteste la réplique qu'il porte : "[i] - Light tu dis ? Pourquoi tout m'expliquer ? A quoi bon vu que comme tu la dis je suis ton prisonnier , tu peux faire de moi ce qui te plaît non ? [/i]". Et là on ce pose une question de ouf :o Comment peut-il répondre ce qu'il a répondu, à ça : "[i] - Ton de nom de code est Light , tu es un soldat de la société militaire privée Redempt Armement dirigé par ton chef Hazard. Notre organisation ta capturé car tu as passé un certain avec une jeune femme nommé Noor , nous voulons savoir ou elle se trouve à l'heure actuelle mais à cause de ton blocage psychique tu ne te souviens de rien. Cela fait deux ans nous t'avons fait prisonnier. Il marqua une pause laissant la possibilité à Light de répondre. [/i]" ; si light est amnésique, il n'est pas atteint d'alzheimer que je sache, sauf si tu me dis l'contraire, mais... même comme ça, avec le peu de dialogues qu'il à, difficile de l'en croire atteint. Finalement si le chapitre n'était pas bourré d'autant d'incohérences, je dirais oui, et non : " non ", mais pour le coup je suis confus... Alors oui, tu es parvenu à nous rendre confus, mais pas comme prévu je pense, car là c'est tout le contexte de la scène qui est à retravailler, et dont en plus tu dois remanier l'écriture :?"
aros the 10/18/19 at 09:48 AM
has added a new comment on the blog article Noor Filistine La mémoire brisée: Chapitre 1 Le Réveil.
"@godson " [g]Je vous trouve vachement dure les gars. Vous restez buté sur le côté technique alors qu'il a prévenu d’ambler que c'est un point qu'il doit améliorer.[/g] " Ce confronter à l'avis à chaud de personnes est ce qu'il recherche pour progresser. Ce que je vois, ce sont des com' sensés et honnêtes destinés à le faire réagir. Si lorsque tu lis un texte en tant que lecteur et penses immédiatement au côté technique de l'écriture comme tu dis, c'est qu'il y a un réel problème qui ce doit d'être résolue au plus vite, d'autant plus s'il condamne l'auteur à ne pas être lu. " [g]Je suis d'accord avec tout ce qui a été dit, mais pour l'exprimer de manière différente, [s]tu nous proposes le chapitre 2 avant le chapitre 1[/s]. Tu ne poses pas de cadre, on arrive de but en blanc dans cette scène. Comme c'est un premier jet, ça ne peut pas nous tenir en haleine d'ambler.[/g] " C'est pourtant une manière de commencer une oeuvre, et donc un roman, mais ici @ozymandia peine à faire ressortir la tension de la scène qu'il nous narre, la faute à une ponctuation maladroite induisant des tournures de phrases inutilement longues et mal abordées. Ce qu'il faut souligner également, c'est que commencer un roman de cette façon est un risque, car l'incompréhension de la situation émet une distance avec le lecteur, une distance que ce doit contre-balancer la tension qui en émane, aussi bien dans les descriptions que les dialogues. @ozymandia Tu te souviens de la fois dernière ou je t'ai retapé ta quatrième de couverture ? Inspire-toi en pour faire la même chose, mais avec les 3 lignes composant ton premier paragraphe ;) Je te le demande, car toute les erreurs que tu y fais gangrènent plus ou moins ton chapitre dans ça longueur. C'est un exercice parfait pour travailler ton écriture et ton style, car il te fera mettre en application les connaissances que tu auras engranger après avoir consulté le site que je t'ai communiqué ;) Le but étant que tu sois en mesure d'offrir un minimum de forme à tes textes, ou un rythme si tu préfères, de sorte que l'on ne s'arrêtent pas à la syntaxe globale de ton texte. Pour changer un peu de sujet, j'ai pu constaté que tu utilises pour ce premier chapitre un narrateur externe à la troisième personne (il), avec... je crois une focalisation interne (?). Tu pourrais me le confirmer ?"
aros the 10/17/19 at 11:34 PM
has added a new comment on the blog article Noor Filistine La mémoire brisée: Chapitre 1 Le Réveil.
"J'attendais ton article @ozymandia. Tout d'abords, sache que j'ai lu ce premier chapitre en entier! néanmoins, comme tu as pu t'en rendre compte auprès @shanks et @onihanzo, ils n'ont pas jugé bon de poursuivre leur lecture, et la raison est [i]foutrement[/i] simple : [g]la forme n'y est pas... pas du tout[/g] ; et c'est l'expression la plus douce que je connaisse pour être le plus délicat qui soit :? Le premier conseil que je pourrais te (re)donner dans l'immédiat, c'est comme l'a souligné Onihanzo, de revoir, et en urgence, et de A à Z ta ponctuation. Pour ce faire je t'abandonne sur ce site-là qui s'aura t'apporter je l'espère, le concret dont tu as besoin : [url]http://www.la-ponctuation.com[/url] " [g]Je pense qu'à force d'écrire je vais améliorer cet aspect (un peu comme un mangaka, il suffit de regarder ses premiers dessins et les derniers pour voir l'amélioration).[/g] " Si tu veux t'améliorer, il te faut une base, un tremplin, pas un espoir de te surprendre progresser un jour à force de. L'espoir n'est pas l'avenir, l'espoir c'est ton aptitude réelle à mener à bien un projet qu'importe ça nature, et à concrétiser celui-là ;) Par ailleurs, je trouve quelque peu farfelu l'idée de faire un tel rapprochement entre l'écriture et le dessin, ces deux disciplines n'ont bigrement rien à voir l'une avec l'autre, d'autant que le travail que te demandera l'une, ne sera pas celui qu'exigera l'autre de toi. Si tu as l'image du forgeron en tête, abandonne-la! elle est erronée et contre-productive. Il se fait tard et je dois me coucher, je reviendrais donc sur ton article un peu plus tard histoire d'échanger d'avantage et plus en profondeur autour du tout, néanmoins je t'invite dans un premier temps : visiter le site de ponctuation ; puis dans un second : reprendre les 3 premières lignes de ton chapitre et ça ponctuation, car le rythme y est carrément irréel, relis-toi de vive-voix et tu comprendra. Le " balançait " et le " éclairant " sonnent également bizarre, tandis que beaucoup de mots gagneraient à sauter. PS : ne prend(s) pas tout ça pour toi, mais plutôt au sérieux, hein ;)"
aros the 10/16/19 at 02:25 PM
has added a new comment on the blog article Dernier trailer Pokémon épée bouclier.
"@temporell Vu le design de folie qu'ils ont, je pense que l'on peut s'en passer ;)"
aros the 10/15/19 at 08:56 PM
aros posted the 07/10/2019 at 02:01 PM
Nintendo Switch vs Nintendo Switch Lite... ?
aros posted the 01/13/2018 at 08:51 PM
Le rideau tombe sur le 3ème de Monolith Soft
aros posted the 06/15/2017 at 07:27 PM
[Réflexion] L'hybridation de la Switch, un déguisement ?
aros posted the 05/17/2017 at 09:28 AM
[FFXII TZA : Interview] - Aller viens ! :hihi:
aros posted the 10/23/2016 at 10:03 PM
[Réflexion] Pourquoi la Switch était-elle portable ? Pour...
aros posted the 10/09/2016 at 05:00 PM
[TEST - No Spoil] Vairon's Wrath
aros posted the 10/05/2016 at 05:40 PM
[Question màj] Anima : Gates of Memories
aros posted the 09/25/2016 at 10:00 AM
[Récents achats] Après 7 ans...
aros posted the 09/23/2016 at 07:28 PM
[Please HELP] Problème Ps4
aros posted the 07/28/2016 at 02:15 PM
N.E.R.O.: Nothing Ever Remains Obscures est de sorti !